22/06/2011

500 millions de planètes habitables.

Rien que dans notre Galaxie, la voie lactée, il y aurait jusqu'à 500 millions de planètes potentiellement habitables. Ces données statistiques ont été fournies par le téléscope spatial Kepler. Cette analyse a montré que 44% des étoiles ont des systèmes planètaires dans notre galaxie. Etant donné que la voie lactée compte environ 100 milliards d'étoiles, il semblerait que tous ces soleils pourraient avoir dans leur orbite 50 milliards de planètes, mais ces chiffres pourraient bien évidemment être revu à la hausse dans le futur.
Avec ces chiffres et nos 50 milliards de planètes, 500 millions d'entres elles pourraient s'avérer être des planètes qui habriterait la vie. Ces données ont été calculées par rapport à la distance Soleil-Terre mais ces estimations sont approximatifs. Mais même si nous laissons tomber 99 % de ces planètes dites "zones de vies", il reste encore 1 % d'entres elles. Et 1% seulement, cela donne déjà 5 millions de monde comme la Terre, ... impressionnant !

22:27 Écrit par Enzo R | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/06/2011

L'évolution de la vie.

La Terre,
notre vaisseau spatial naturel, n’est qu’un infime grain de sable parmi tant d’autres dans l'Univers. Et sur ce grain de sable, à un instant de l'histoire du cosmos, les conditions ont permis de faire émerger la vie. Cette vie microscopique et microbienne n'a cessé d'évolué. Petit à petit, de siècle en siècle, elle a fait son chemin. Une loi immuable dont aucune extinction massive n'est survenue pour en venir à bout. Depuis le début, la vie sous quel que forme que soit est toujours là. L'Univers et ses astres on pourtant bien évolué également depuis la création de notre planète, et pourtant la vie persiste. La vie est aussi dure qu'une roche, elle est née, a vécu, vit et vivra encore pendant des lustres.
Alors, ailleurs, autre part, plus loin, si tous les ingrédients étaient également réunis pour créer cette même vie, cette loi s’appliquerait-elle également ?
Dans cette hypothèse il semblerait arrogant de certifier que la Terre est la seule planète de l'Univers qui a connu un telle évolution. Le processus de la vie serait a fortiori une constante universelle ; le fait de passer de l’inerte au vivant serait déjà en soi une manifestation évidente de l’évolution.


11:58 Écrit par Enzo R | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |